Albert Bontridder

Contenu principal de l'article

Émile Fredon Lara Molino

Résumé

L’architecte et poète Albert Marcel Alfons Bontridder (1921 - 2015) s’entretient en janvier 2014 avec deux étudiantes en architecture. En guise d’ouverture, il nous livre une de ses poésies : L’impensable (2007).
Il revient sur son rapport aux langues française et néerlandaise en matière d’architecture et de poésie, sur sa période de formation, sur les raisons de son refus de s’engager dans l’enseignement, sur son rapport avec le « monumental » Jacques Dupuis, puis avec Claude Strebbelle ainsi que sur sa perception de l’« humanité » en architecture. Bontridder retrace également sa participation au concours pour le Prix van de Ven, aux projets pour les bâtiments de la VUB et le bâtiment de Physique théorique sur le campus du Sart-Tilman, ainsi que son admiration pour d’autres architectes belges come Léon Stynen, André Jacqmain et Jean Cosse.

Détails de l'article

Comment citer
FREDON, Émile; MOLINO, Lara. Albert Bontridder. CLARA Architecture/Recherche, [S.l.], n. 5, p. 52-67, d?c . 2018. ISSN 2593-5747. Disponible à l'adresse : >https://clararevue.ulb.be/OJS/index.php/CLARA/article/view/195>. Date de consultation : 11 avr . 2021 doi: https://doi.org/10.3917/clara.hs5.0052.
Rubrique
Articles