Apprendre en situation de transmission

Contenu principal de l'article

Graziella Vella Victor Brunfaut

Résumé

L’atelier Terrains d’architecture fait de l’apprentissage du projet d’architecture le lieu de l’articulation entre architecture et anthropologie. Le texte montre comment au fil du temps, l’articulation des pratiques a pris d’autres formes, comment elle s’est enrichie en faisant du terrain un véritable travail de problématisation, une sorte d’ethnographie de la commande. Les abattoirs d’Anderlecht y occupent une place centrale car c’est à l’épreuve de ce terrain que la notion de public s’est mise à réclamer plus de consistance et de nuances et qu’a été développé un geste spécifique, celui de faire importer. Faire importer ce qui nous a affectés et qui nous est apparu comme étant une force de ce site: ces abattoirs et la possibilité de les agencer autrement dans leur quartier et dans la ville. Le texte insiste sur les liens qui unissent situation pédagogique et situation de projet. Ce qui se fait dans des lieux d’apprentissage, ici l’atelier de projet, peut compter en dehors de ceux-ci à la condition de ne pas se cantonner à une division des rôles stérile entre pratiques.  Il faut tenter d’autres articulations, refuser le rôle de rabat-joie, quitter le champ des représentations, prendre les architectes dans leurs forces – leur prédisposition à regarder vers le futur et à y projeter des situations, à élaborer des scénarios –, et apprendre avec eux à donner de la consistance à ces scénarios. Spéculer avec consistance: ni utopie, ni vision toute faite.

Détails de l'article

Comment citer
VELLA, Graziella; BRUNFAUT, Victor. Apprendre en situation de transmission. CLARA Architecture/Recherche, [S.l.], n. 3, p. 31-42, avr . 2015. ISSN 2593-5747. Disponible à l'adresse : >https://clararevue.ulb.be/OJS/index.php/CLARA/article/view/52>. Date de consultation : 10 d?c . 2019 doi: https://doi.org/10.3917/clara.003.0031.
Rubrique
Dossier thématique