Ce quatrième numéro de la revue CLARA Architecture/Recherche questionne la pertinence, la réception et les usages d’architectures modernistes dans les pays du Sud planétaire.

Dans le dossier «Modernisme(s) approprié(s) ?», une douzaine d’auteurs examinent les effets de la rencontre entre les modèles et principes du modernisme, et un contexte autre que celui dans lequel et pour lequel ils furent initialement conçus. Ce faisant, un déplacement du regard s’opère, de la perspective des concepteurs et de leurs actes démiurgiques plus ou moins contextualisés, vers celle des habitants et de leur quotidien. Dans ces utopies construites, les usages, transformations, adaptations et subversions adoptés révèlent la tension entre les ambitions émancipatrices et le caractère imposé du modernisme, mais aussi les mécanismes qui favorisent des appropriations inattendues. De Séoul à Lima, de la Mauritanie à la Mongolie, ce sont de véritables actes créatifs et signifiants qui participent d’une fabrication partagée de l’environnement bâti dans des bâtiments publics occupés, des grands ensembles, des mégastructures, des tissus urbains.

Le dossier «Archives» traite du rôle d’architectes belges tels que Guillaume Serneels dans la configuration du territoire congolais, à travers ses plans pour la ville nouvelle de Mbujimayi (anciennement Bakwanga).

Deux «Apartés» reviennent sur une conférence d’Eduardo Souto de Moura, architecte portugais prix Pritzker 2011, et sur un cycle de rencontres autour de la pensée de Bruno Latour organisées par un collectif de jeunes chercheurs.

CLARA Architecture/Recherche, la revue annuelle du Centre des Laboratoires Associés pour la Recherche en Architecture, est un outil de débat et de réflexion alimenté par la recherche en architecture autour de questions d’actualité. Dossiers thématiques, apartés et documents issus des Archives d’architecture de l’ULB inscrivent ces questions dans le temps et l’espace.

Publiée: 2017-02-01